Actualités

Des lycéens et des collégiens, critiques de cinéma !

Par VIOLETTE ROUGEMONT, publié le mercredi 5 décembre 2018 07:38 - Mis à jour le mercredi 5 décembre 2018 07:38
4B et 1èreES1 au Lycée Vauban d'Aire sur la Lys, le 30 novembre 2018

Vendredi 30 décembre, après la projection du film Welcome de Philippe Lioret, les élèves de 4èmeB ont répondu à l'invitation des 1ères ES1 du lycée Vauban. Ensemble, ils ont échangé leurs impressions sur le film et coopéré afin de rédiger une critique de cinéma. Vous trouverez ci-dessous la version qui a remporté leur vote !

"Nous sommes élèves de 4èmeB du collège Jean Jaurès et de 1ère ES1 du lycée Vauban à Aire sr la Lys. Nous avons eu la chance d'être invités à l'Area afin de visionner le film « Welcome » de Philippe Lioret.

Ce film retrace l'histoire de Bilal, un jeune Kurde irakien de 17 ans qui fuit son pays en guerre en 2009 afin de trouver refuge en Angleterre auprès de sa petite amie, Mina.

La solidarité de Simon, le maître nageur qui essaie d'aider Bilal à atteindre son rêve, envers le jeune sans papier nous a beaucoup touchés. Nous avons aussi apprécié ce film pour son aspect romantique à travers l'histoire d'amour tumultueuse de Bilal et Mina. Le jeune homme est prêt à traverser des mers et des montagnes pour rejoindre sa chère et tendre.

Mais ce film dénonce aussi le manque de solidarité de certains citoyens envers les migrants, la violence des forces de l'ordre exercée sur des personnes dans le besoin. Ils sont traités comme des animaux.

Nous sommes outrés du comportement de la justice face à cette situation désastreuse. Pour nous, interdire à des citoyens d'aider des personnes dans le besoin est inadmissible. Migrants ou non, ils restent des êtres humains ! Nous ne comprenons pas qu'une personne bénévole puisse être punie par la loi parce qu'elle a fait preuve de solidarité.

Ce film nous a permis de comprendre qu'il faut être solidaire face aux problèmes de chacun et qu'il n'est pas toujours possible de réaliser ses rêves …

Avec ce film, nous avons pris conscience que notre vie est belle et que des personnes sont plus dans le besoin que nous. Pour les aider, il est possible de soutenir des associations, comme Salam, qui secourent les migrants et tentent de leur rendre la vie meilleure, de leur redonner le sourire ...".